Partagez | 
 

 Les Chroniques de l'Alamanseos ~ [Partie 2 postée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

JE SUIS.. Invité !
Invité




profil +

MessageSujet: Les Chroniques de l'Alamanseos ~ [Partie 2 postée]   Mer 4 Juil - 21:40


    Les Chroniques de l'Alamanseos sont de cours textes racontant des moments forts de l'histoire de ce monde qui est ma création. Ainsi, dans ce sujet, je posterai des parties de quelque unes de ces histoires au file de mon écriture. Bien entendu, je poste ici pour recueillir le plus d'avis possible, critiques, etc.

    Pour l'instant, l'histoire sur laquelle je travaille est ''La Libération des Anciens''. Enfin, je n'en dit pas plus.

    Voici donc la première partie, avec une musique pour mettre dans l'ambiance. Je sais, il y a beaucoup de fautes, je n'ai pas encore corrigé le texte, je le ferai lorsque j'aurai entièrement terminé cette histoire. é_é

    Enfin, bonne lecture !


  • Les Chroniques de L'Alamanseos, La Libération des Anciens, Chapitre 1
    ______________________________________________________________________________


    Un vent froid, puissant, s’élevait lentement vers les cieux, telle une tornade glacée se déplaçant aux ordres d’une obscure volonté. Franchissant les nuages, traversant le ciel, cette vague d’hiver continua de s’élever dans l’univers, montant toujours plus haut, là où nul mortel ou immortel de l’Alamanseos ne pouvait espérer poser les pieds. Tourbillonnant dans ce matin d’hiver, il finit par atteindre sa destination, après avoir franchit l’ultime obstacle, une barrière magique sur laquelle se tortillaient dans un concert de sifflement des centaines, des milliers, de serpentins dorés, se tenant prêts à cracher leur venin électrique.

    S’arrêtant sur un titanesque balcon qui flottait dans le ciel, marquant l’entrée d’une citée caché aux yeux du monde, la bourrasque prit l’apparence d’un vieillard à la barbe blanche, vêtu d’une tunique argentée et s’appuyant sur un sceptre de glace. De nombreux bijoux et ornements divins enrichissaient sa tenue, accompagnés d’une fine couronne de fer, sur laquelle était gravé un loup blanc rugissant au vent, qui, descendant des cieux au moment de la transformation, alla se poser dans un dernier tourbillon, sur la tête du vieil homme.

    Celui-ci s’avança de quelques mètres avant de se retourner, observant d’autres êtres prendre forme à partir de divers éléments. Dans une gerbe d’étincelle apparut une dame aux cheveux noirs comme la nuit, dont la robe semblait être composée d’étoiles. Elle fut suivie par un homme auréolé de flamme, portant avec fierté une cuirasse et un haut casque de guerre doré, maniant comme arme un gigantesque marteau qui semblait avoir été forgé à partir du feu qui habitait le centre du monde. Par la suite, une demi-douzaine d’êtres semblables se présenta après les trois premiers, apparaissant comme par enchantement dans des matières aussi variées que l’eau et la terre.

    Estimant être au complet quelques instants plus tard, l’étrange groupe se mis en marche, avançant sur un escalier invisible qui s’étendait comme un pont entre le balcon et une gigantesque rotonde qui surplombait une titanesque montagne, à une centaine de mètres de là. Marchant avec dignité sous les piliers célestes, ils finirent par déboucher sur une grande salle de marbre, donc le plafond était le reflet de ce que chacun souhaitait voir. Diverses images traversèrent le miroir à l’entré des visiteurs, qui allèrent s’installer sur des sièges représentant l’élément de chacun, rejoignant ainsi leurs semblables qui étaient déjà arrivé depuis un certain moment.

    L’air, déjà saturé par la puissance qui se dégageait de chaque individu, se dissipa en silence lorsque dans un éclair de lumière un homme majestueux apparut à l’opposé de la porte, prenant place sur un trône d’or liquide en continuel mouvement. Les dieux, car ceux qui participaient à ce conseil étaient parmi les plus puissants d’entre eux, baissèrent le regard vers le sol, lequel se transforma en une carte animé, qui montrait ce qui se déroulait sur le monde des mortels.

    - Bienvenue, mes frères, mes sœurs…

    L’homme de lumière agita sa main droite, la carte laissant place à d’étranges scènes, sur lesquelles diverses races semblaient vénérer d’étranges divinités, allant des cadavres aux être à tête d’animaux.

    - Le monde change… Certaines races sont lasses de notre règne et aspirent à une nouvelle ère. Ils vénèrent des divinités que j’ai, que nous avons, longtemps cru oubliés et disparus de la surface du monde. L’attention que les mortels donnent à ceux que nous avons vaincus et enfermés leur redonne des forces, tandis que les nôtres décroissent. Malgré les milliers d’adorateurs dont nous disposons encore, je crains que d’ici peu, nous soyons surpassés. Une alliance entre nos différents clans ennemis serait catastrophique pour nous, puisqu’ils seraient maintenant à même de nous détrôner et se libérer de leurs chaînes.

    - Qu’ils viennent, qu’ils osent nous affronter ! tonna un homme à la peau sombre, coiffé d’un diadème de pierre. Ils n’ont jamais étés de taille à nous défier, jadis, nous avons du les débusquer uns à uns pour pouvoir les jeter dans les fosses crépusculaires !

    - La situation est différente, Khorillos, murmura doucement une dame vêtue d’argent, qui tenait dans ses mains une harpe blanche. Nous ne sommes plus aussi puissants qu’autrefois, notre énergie s’épuise. Nous ne serons pas de taille à combattre tous nos adversaires en même temps.

    Elle leva les yeux vers la coupole, laquelle se remplie d’images atroces, de villes livrées aux flammes, de populations massacrés par d’abominables créatures.

    - Nous ne pouvons échapper à ce destin. Tôt ou tard, nous serons vaincus et tout ce que nous avons créé partira avec nous dans le néant. Le monde s’embrasera et s’écroulera, détruisant ainsi tout ce pourquoi nous avons combattu. C’est ce qui adviendra, peut importe ce que nous ferons.

    - Que de paroles défaitistes que voici, Solena, railla un dieu ayant l’apparence d’un adolescent à la peau blanche, aux oreilles pointues et aux cheveux noirs surmontés d’une couronne de glace. Ainsi, selon tes dires, nous sommes condamnés à l’échec… Alors autant libérer nos ennemis dès maintenant, leur donner les clés des cachots célestes et de nous y enfermer nous-mêmes !

    - Amarock a raison, dit lentement le vieillard à la barbe blanche. Nous ne pouvons nous permettre d’abandonner sans livrer une dernière bataille. Notre puissance n’est peut-être plus ce qu’elle était, mais nous conservons avec nous la maîtrise de nos domaines respectifs, atouts non négligeables, sachant que nos cousins n’ont pas posé le pied dans l’Alamanseos depuis des millénaires.

    - Nous avons l’avantage de pouvoir préparer le terrain pour la bataille, continua Amarock. Nous pourrions déplacer l’entrée des fosses vers un lieu inhabité du globe, afin d’être libre de déchaîner tous nos pouvoirs contre ceux qui tenterons d’en sortir.

    - Un lieu inhabité ? Transportons les fosses sous les glaces du nord, alors ! proclama le dénommé Khorillos.

    Le visage du dieu adolescent de durcit rapidement, visiblement irrité par la proposition de son frère terrestre. Brandissant un sceptre d’argent, il pointa son bâton vers son interlocuteur, libérant une bourrasque de glace, laissant ainsi le dieu de la terre gelé jusqu’aux os.

    - Ne joue pas à ce jeu avec moi, Khorillos ! Les glaces composent mon domaine et je ne tolérerai pas que l’on y établisse vos ennemis !

    - Du calme ! clama l’homme de lumière, brandissant son poing, duquel s’échappa une dizaine de rayon lumineux, lesquels se dissipèrent rapidement dans la salle. Nous ne sommes pas là pour nous affronter, nous lancer dans une guerre civile ne serait que folie !

    - Votre obstination à vous entre-déchirer pourrait bien nous coûter la maîtrise de ce monde, maîtrisez vous ! renchérit la Dame Étoilée.

    Agitant ses mains avec un air rageur, le seigneur des terres poussa un grognement d’assentiment, pour signifier qu’il ne recommencera plus.

    - Il est de notre devoir de trouver une solution, rapidement, continua la Dame. Notre défaite signifiera la fin de l’Alamanseos. Oubliez-vous que l’essence même des races est liée à nous, surtout à ceux qui les ont créés. Ce pourquoi les Elfes sont froids et cruels comme l’hiver, tandis que les humains sont bienveillants et chaleureux.

    - Du moins, en théorie, ricana le vieillard. Les humains sont très différents les uns des autres, ce pourquoi ils ne nous vénèrent pas tous.

    - J’ai cru entendre un soupçon de reproche, dans ta voix, Asshia… Je suis las de votre mépris et de vos ressentiments, mes frères, mes sœurs, murmura Amarock. Depuis trop longtemps je tolère vos reproches quant à ma manière d’administrer mes domaines. Vous me reprochez d’avoir une race à mon image ? Vous me reprocher de ne pas être clément avec vos explorateurs qui viennent découvrir mes terres ? Je suis le Seigneur de l’Hiver, le Roi des Glaces, Créateur des Elfes. Je ne suis pas l’un de vos subalternes, de vos serviteurs dont vous pouvez critiquer le travail. Depuis des siècles, vous me nourrissez de votre mépris, de votre colère envers moi pour ne pas être totalement un Alamansi. La seule raison pour laquelle vous ne m’avez pas encore exilé dans mon domaine, c’est parce que mon père vous en empêche. Mais vous oubliez une chose, mes frères, mes sœurs, c’est que je ne suis pas complètement des vôtres, que le sang qui coule dans mes veines n’est pas le même que le vôtre. Que vous soyez détruits ne m’importe guère, avec ou sans vous, je survivrai. L’essentiel de votre force, vous la tirez de l’adoration des Elfes, qui est entièrement dirigée envers moi. J’ai proposé une solution adéquate, j’étais prêt à participer à votre lutte. Mais tout ce que j’entends, c’est Solena qui se lamente, c’est Khorillos qui se moque de moi et Asshia qui m’insulte de par sa seule pensée. Pensiez-vous que je tolérerai cela pour vous sauver ? Je n’ai aucune raison de combattre à vos côtés, de même que si je me joins à vos ennemis, ils m’accueilleront à bras ouvert, tel un vrai frère.

    - Si tu oses te ranger de leur côté, nous te retirerons tes terres et tes pouvoirs, Amarock ! tonna l’être lumineux.

    - Oh non, sans moi, vous n’en avez plus le pouvoir, pas sans le support des Elfes. Sans mon aide, vous êtes faibles, guère mieux que des enfants dieux. Vous deviendrez donc ce comment vous me traitiez, comme un jeune capricieux et détestable.

    - Amarock… tenta le vieillard.

    - Non, père, depuis trop longtemps que je supporte les moqueries et qu’on m’écarte des véritables décisions. La seule raison pour laquelle je suis ici, c’est que tu m’as toi-même invité. C’est terminé, maintenant.

    Disparaissant dans un nuage de brume, il abandonna ainsi les derniers membres du clan Alamansi dans la plus totale confusion, les trahissant et les livrant au destin. À peine était-il disparu que les Dieux se sentirent aussitôt plus faibles, comme malade.

    - Nous devons maintenant le compter parmi nous ennemis, murmura Solena. Sans sa puissance, il nous sera impossible de retarder plus longtemps la libération de nos ennemis…

    - Alors, préparez-vous pour la guerre ! hurla Khorillos, qui souhaitait visiblement se venger du traître.

    L’un après les autres, les dieux disparurent, retournant à leur domaine. Après quelques minutes, il ne restait que la dénommée Asshia qui pleurait doucement et le Dieu de lumière.

    - Nous sommes perdus, Lindir… Il n’y a plus aucun espoir. Nos ennemis sont trop nombreux…

    - Peut-être, mais je ne me rendrai pas sans livrer un dernier combat.


  • Les Chroniques de l'Alamanseos, La Libération des Anciens, Chapitre 2
    ______________________________________________________________________________


    Une légère brise balayait la plaine dévastée, dévorée par la glace. Les portes défoncées d’un palais de roc pendaient, hors de leurs gonds, entourées des ruines de ce qui étaient jadis des puissantes fortifications, élevées par des dieux. Des cadavres gelés accompagnaient des nombreuses statues de glace, dispersées sur les lieux. Des étendards pendaient, déchirés, comme trempés dans le sang des vaincus. Un liquide brunâtre, gelé par la température, était rependu dans de nombreuses flaques.

    Apparaissant dans un rayon de lune, une Dame à la robe d’argent s’avança lentement sur les lieux en sanglotant, murmurant d’obscures paroles dans un langage aujourd’hui oublié. Des larmes d’argent coulaient à flot sur le sol, libérant de nombreux êtres de leur prison de glace. Malgré cette libération, chacun d’eux ne tarda pas à s’effondrer, puisque touchés à mort. Pénétrant dans la forteresse, l’Alamansi traversa de nombreux couloirs, des dizaines de salles, tous remplies de cadavres gelés, avant de finalement déboucher sur une vaste grotte circulaire, au centre de laquelle un trône de roc s’élevait.

    Ayant l’air d’être composé de terre et de pierres, un homme se tenait, le visage rivé vers le ciel dans un soupir d’agonie, assis sur le trône. Des filets de sang doré s’écoulaient lentement de ses nombreuses plaies, sur lesquels miroitait la lumière des torches expirantes. Atteignant rapidement le mourant, Solena posa avec douceur la paume de se main sur l’épaule de l’homme et commença une incantation de guérison. Saisissant la main de la déesse, le blessé fit un signe de négation avant de soupirer.

    - C’est terminé, Solena. Il était trop fort… et moi trop faible. Il a massacré un à un mes serviteurs, jusqu’au dernier, avant de m’achever ici-même. Il a volé mon sceptre et l’a brisé sous mes yeux. Ma puissance… Mon immortalité… Tout m’a abandonné. D’ici quelques minutes, mon esprit sera plongé dans le néant et je rejoindrai nos frères qui furent vaincus il y a de cela des siècles.

    - Ainsi, nous sommes réellement condamnés à l’échec. Si même toi, Khorillos, celui qui soulève les montagnes, est vaincu par le pouvoir de notre ennemi, nous mourrons tous…


    - Solena… Il est toujours ici…

    Soudain, une lame de glace traversa le corps de la déesse, déchirant le cœur de celle-ci en lambeaux de l’intérieur. Surgissant de l’ombre, un adolescent à l’allure elfique envoya son ennemie au sol, retirant son arme d’un mouvement sec.

    - Amarock…

    - Ne t’inquiète pas, très chère… Tu ne mourras pas ici, oh non. Lorsque les autres découvriront ton cadavre aux côtés de celui de ton frère, tu seras toujours en vie. Mais dès qu’ils te libéreront de mes enchantements, tu mourras dans d’atroces souffrances et ira rejoindre tes amis. Je te préviens tout de suite, cela risque de faire mal… très mal.

    - Pourquoi, Amarock, pourquoi ?

    Se tournant vers la sortie, le dieu ne daigna même pas regarder la déesse se transformer en pierre aux côtés de Khorillos qui disparu dans la poussière.

    ______________________________________________________________________________

    Enfin, ces textes sont ma propriété intellectuelle et aucun plagiat ne sera admis, merci.

    Bonne journée à vous & merci de m'avoir lu, le troisième chapitre est pour bientôt é_é



Dernière édition par Amarock le Ven 6 Juil - 18:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

JE SUIS.. Invité !
Invité




profil +

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'Alamanseos ~ [Partie 2 postée]   Jeu 5 Juil - 11:49


Bwaah, fantastique. J'aime beaucoup pour l'instant :3
Puis, Amarock a la classe quoi.
Vivement le prochain *3*
Revenir en haut Aller en bas

avatar

JE SUIS.. Invité !
Invité




profil +

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'Alamanseos ~ [Partie 2 postée]   Ven 6 Juil - 2:32


Fufufu.

Le Chapitre 2 est posté, beaucoup, beaucoup plus court. Je compte bien me rattraper avec le chapitre 3, enfin. ^.^

Bonne lecture & merci à ceux qui me laissent/laisserons des commentaires !

Shigurai> Je sais, il est inspiré du vrai Amarock, après tout. 8)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

JE SUIS.. Invité !
Invité




profil +

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'Alamanseos ~ [Partie 2 postée]   Sam 7 Juil - 10:20


Bwahaha.
Court, mais efficace, j'aime :3
Revenir en haut Aller en bas

avatar

JE SUIS.. Invité !
Invité




profil +

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'Alamanseos ~ [Partie 2 postée]   Mar 17 Juil - 14:23


Hmm.

Pour ceux (sinon ''celui'') qui lisent, la suite tarde un peu pour la simple et bonne raison que je construit un peu le monde dans lequel la suite se déroulera.

La partie ''full of gods'' est donc achevée, c'est le tour des mortels d'entrer en scène.

Enfin, ya pleins de challenge pour les autres races, puisqu'elles ont une manière de penser différente de la nôtre *_*

Bref, ça arrive bientôt ~~~
Revenir en haut Aller en bas

avatar

JE SUIS.. Heart Art !
The King

The King



profil +

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'Alamanseos ~ [Partie 2 postée]   Mar 17 Juil - 16:35


Okey ~ :B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heartart.forumsgratuits.fr



JE SUIS.. Contenu sponsorisé !





profil +

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'Alamanseos ~ [Partie 2 postée]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Les Chroniques de l'Alamanseos ~ [Partie 2 postée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Art :: Archives Flood :: Flood-